samedi 22 novembre 2008

MAUVAISE PERDANTE ?

Eh oui Ségolène, quand votre adversaire obtient 42 voix de plus que vous, c'est lui qui gagne !
C'est mahématique.
Et l'élégance dans ces cas là, c'est d'accepter sa défaite.

Et puis, sauf erreur de ma part, vous faites partie de la même opposition non ?

Je ne comprenais déjà pas grand chose, mais là je ne comprends plus rien du tout.

3 commentaires:

Rosa a dit…

Je ne sais pas si elle est mauvaise perdante
ce que je constate c'est qu'avec elle on n'écarte pas une personne mais tous les jeunes qui pouvaient sortir un parti somnolent de l'immobilisme.
Tu peux le constater : pas un "éléphant" avec elle.
Ras-le-bol des Lang, Fabius, Jospin ...toute l'arrière-garde de l'immobilisme qui était derrière Martine Aubry.

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec toi Rosa, mais aujourd'hui force est de constater qu'on prend les mêmes et qu'on recommence.....
Mon billet était basé sur le principe qui fait que lorsqu'on a 42 voix de moins que son adversaire... on a perdu.
En tout état de cause, le PS ne sort pas grandi de cette épisode et fait le jeu de Sarkozy and C°.
Dommage ...

Rosa a dit…

Oui le jeu de Sarkozy
triste constat mais réaliste.