vendredi 29 février 2008

NOSTALGIE

Je l’ai appelé de tous mes vœux ce départ. Dire que j’en suis ravie, heureuse, est peu dire.
Mais voilà, je dis au revoir ces jours ci aux belles rencontres que j’ai faites ici, parce qu’il y en a eu… et c'est pas si simple de partir.

Et hier, ce fut la journée larmes….

Je faisais la maline, je ne voulais pas craquer et puis je me suis répandue devant ma bonne copine (moules/frites pour celui qui connaît) … enfin, par rapport à elle je me suis répandue raisonnablement.
On a déjeuné toutes les deux au restaurant hier midi et au dessert elle m’a offert un magnifique cadeau… vraiment magnifique, surtout que je connais ses moyens (à peu près les mêmes que les miens)
Même si ce n’est pas la valeur du cadeau qui fait le plaisir qu’on a à le recevoir, j’ai été touchée, complètement bouleversée…..

J’étais ensuite invitée à prendre le thé chez une autre copine (ma copine polonaise) et là aussi on a refait le parcours… on s’est remémoré tous les instants…. Les soirs où elle m’a recueillie chez elle, désemparée, parce que mon ex me mettait à la porte de chez moi …. Je lui suis reconnaissante des bras qu’elle m’a ouverts dans ces moments là .. je n’oublierai pas.

Et puis, cerise sur le gâteau, hier soir c’est lui qui s’est manifesté……. Je ne m’y attendais pas, j’ai été surprise.
Il est arrivé pétri de bonnes intentions, il voulait me parler… je ne refuse pas ça, j’ai écouté.
On a passé quelques années ensemble, j’ai tendance à ne garder que les bons moments, mais là ça a été d’une telle violence que j’ai du mal.
Il regrette (dois je le croire ?) il demande pardon (dois je accepter ?)
Eh bien, j’ai décidé dans cette nouvelle vie de le croire lorsqu’il me dit qu’il regrette et d’accepter son pardon.
On en restera là, je ne le reverrai plus, éloignement géographique oblige, et c’est bien comme ça.
Mais j'ai eu du mal à trouver le sommeil, j'ai du faire appel à mon ami Lexomil.

Je vais repartir sur de nouveaux rails (il n’est jamais trop tard même si on laisse quelques illusions derrière soi) je suis seule, je ne laisse pas d’enfants derrière moi, je vais vivre la vie que j’entends vivre aussi sereinement que possible.
Voilà je suis prête à partir, tous les cartons sont ficelés, et je pars sans me retourner… je regarde devant, il n’y a que comme ça qu’on peut s’en sortir.
Et je ne veux plus pleurer, surtout plus…. je n’ai que trop pleuré… et mes yeux ne méritent pas ça… moi non plus d’ailleurs !
Je vais rester telle que je suis, le chagrin en moins, les belles histoires au fond du cœur, les moins belles j’essaierai de les oublier …
C’est le dernier billet avant quelque temps, le temps de me réinstaller ailleurs.

2 commentaires:

Jade a dit…

Pense à toi avant tout ! Fais toi plaisir, profite de la vie autant que tu le peux... Tu sembles avoir tant donné qu'à présent tous les dons que tu peux offrir doivent l'être pour toi. Bise

joelle a dit…

Merci JADE !
Oui j'ai donné... et je compte bien me donner à moi même.

Et merci d'avoir mis mon blog dans tes liens....

Bises